×

Annonce

Google Geocoding API error: The request was denied.

La Fondation Custodia à Paris

0.0/5 Note (0 votes)

Située dans l’arrière-cour de l’hôtel Turgot, au numéro 121 de la rue de Lille dans le VIIe arrondissement de Paris, la Fondation Custodia se consacre en priorité à l’art néerlandais (hollandais et flamand).

L'hôtel Turgot est un hôtel particulier du XVIIIe siècle qui abrite également l'Institut néerlandais et qui se trouve à quelques pas seulement de l'Assemblée nationale.

Comme la plupart des œuvres présentées ont été réalisées sur papier, la Fondation Custodia n'est pas considérée comme un musée, mais plutôt comme une collection d'étude qui se visite et se consulte sur rendez-vous.

Mais chaque mois, une visite guidée et complète de l'Hôtel Turgot est organisée pour que le public puisse admirer les tableaux, meubles anciens et objets d’art qu’il contient.

Histoire du musée

La Fondation Custodia a été fondée en 1947 par Frits Lugt (1884-1970), collectionneur et historien de l'art, pour y héberger et gérer sa collection de peintures, estampes et dessins.

Custodia est un mot latin signifiant « bonne garde ».

Frits Lugt fut également à l’initiative de la création en 1957 de l'Institut Néerlandais, en collaboration avec le gouvernement néerlandais, dont la bibliothèque contient aujourd’hui près de 180 000 volumes traitant notamment de l’histoire de l’art néerlandais, mais aussi d’autres pays comme la France, l’Angleterre, l’Allemagne et l’Italie, ainsi que les Etat-Unis et l’Inde.

Les collections à voir

Les collections de la Fondation Custodia comptent aujourd’hui plus de 90 000 œuvres, dont 7 000 dessins et 30 000 gravures datant du XVe au XXe siècle.

On y trouve également 220 tableaux, 40 000 lettres d'artistes datées de la Renaissance à nos jours et de nombreux livres anciens.

Presque tous les grands artistes de cette période y sont représentés, avec notamment Rembrandt et Van Hoogstraten pour les écoles hollandaises et flamandes du XVIIe siècle, ainsi que Watteau, Boucher, David, Ingres, Géricault, Delacroix et Degas pour l’école française.

Quelques miniatures indiennes, porcelaines chinoises et objets antiques romains et égyptiens y sont également visibles.

Le Plan

Poster un commentaire

Vous êtes identifier en tant qu'invité.