Le musée des canonniers à Lille

0.0/5 Note (0 votes)

Le Musée des Canonniers Sédentaires de Lille dévoile son patrimoine

Du couvent au régiment

Le Musée des Canonniers Sédentaires de Lille est la plus vieille institution de la ville.

Ce lieu qui renferme la mémoire historique d'un régiment légendaire est situé à proximité de la gare Lille Europe, dans une aile rajoutée à l'ancien couvent des sœurs Urbanistes en 1720.

Cinq siècles de faits d'armes

Une artillerie sédentaire composée de civils est créée en 1483 pour protéger la cité lilloise, placée à l'époque sous le régime espagnol, des assauts des armées ennemies. 

Le bataillon organise des réunions internes sous le nom de "Confrérie Sainte Barbe" et s'illustre brillamment lors du siège mené contre les autrichiens en 1792.

Leurs faits d'armes remarquables sont récompensés par Napoléon Bonaparte qui offre aux canonniers en 1804 l'ancien couvent et ses dépendances.

Le bâtiment est aujourd'hui le siège de l'association du "Bataillon des Canonniers Sédentaires de Lille" (BCSL) et une inscription gravée sur le fronton du portail en 1805 rappelle le don de Napoléon.

Une collection enrichissante

A peine le portail d'entrée franchi, deux obusiers et un mortier autrichien de 1792, installés dans la cour d'honneur, reflètent l'ambiance du Musée.

Le visiteur pourra faire un voyage dans le temps en découvrant des boulets de canon de 1792 et une collection de fusils, dont le plus ancien date de 1777 et le plus récent de 1945.

Des vitrines abritent des médailles, des maquettes, des uniformes, des insignes militaires et diverses armes blanches qui illustrent la Confrérie Sainte Barbe.

Les plus beaux fleurons de la collection du Musée des canonniers sont sans contexte deux canons GRIBEAUVAL de 4, offerts par le premier consul en 1803, rendus uniques au monde par leur incroyable état de conservation.

Le Plan

Poster un commentaire

Vous êtes identifier en tant qu'invité.