Le musée de la bande dessinée d'Angoulême

0.0/5 Note (0 votes)

Le musée de la bande dessinée d'Angoulême se trouve sur la rive droite de la Charente, derrière la façade de pierres blanches d'un ancien bâtiment industriel du XIXe siècle, aujourd'hui rénové.

L'accès au plus grand Musée de la bande dessinée d'Europe se fait par une passerelle piétonnière enjambant le fleuve, sur laquelle trône Corto Maltese qui accueille les visiteurs pour une incursion dans l'histoire d'un art populaire majeur de notre époque.

Du feutre au dessin

Le festival de la bande dessinée d'Angoulême est né en 1974, sous l'impulsion d'un groupe de bédéphiles bénévoles.

Un premier Musée dédié au neuvième art est crée en 1990 dans le quartier Saint-Cybard de la ville.

Devenu trop exigu, il se déploie ensuite en face de la "Cité Internationale de la bande dessinée" sur les rives de la Charente, à l'abri de magnifiques chais restaurés, qui ont servi d'usine de feutres jusqu'en 1995.

Inauguré le 20 juin 2009, le Musée est géré par un "Etablissement Public de Coopération Culturelle" (EPCC) et il porte le label Musée de France.

Une collection de héros éternels

Le Musée fait découvrir aux visiteurs sur un espace de 1300 m2 aux volumes agréables, l'univers complet du neuvième art.

Un espace retrace l'historique de la bande dessinée américaine, francophone et japonaise, tandis qu'un atelier explore les coulisses de la création d'un album.

Parmi les 8000 planches originales que compte le Musée, les plus anciennes sont de l'auteur Suisse Rodolphe Töpffer et datent de 1883.

Un roulement des planches est effectué tous les mois dans cette alcôve à l'éclairage tamisé afin d'en préserver leur conservation.

Le Musée évoque également la bande dessinée à travers plusieurs milliers de périodiques et d'objets dérivés.

Le Plan

Poster un commentaire

Vous êtes identifier en tant qu'invité.