Le musée dauphinois à Grenoble

0.0/5 Note (0 votes)

Le Musée Dauphinois est installé dans l'ancien couvent de Sainte-Marie-d'en-Haut à Grenoble, restauré à l'occasion des Jeux Olympiques d'hiver en 1968.

Il effectue une présentation ethnographique, archéologique et historique de l'ancienne province du Dauphiné et des Alpes françaises et bénéficie du label Musée de France.

Histoire du musée 

Le musée a été créé en 1906 grâce à Hippolyte Müller, ethnographe, qui en fut le premier conservateur.

A l'origine, le musée prend place dans les bâtiments de la Chapelle Sainte-Marie-d'en-Bas et présente une importante collection d'objets et de documents ayant trait à la vie quotidienne des habitants des Alpes.

Mais le manque de place se fait vite sentir et les collections sont transférées dans les bâtiments plus vastes du couvent Sainte-Marie-d'en-Haut en 1965.

Inauguré en 1968 par le ministre de la culture André Malraux, le bâtiment a fermé temporairement ses portes après une première exposition afin d'être entièrement restauré, et il a rouvert en 1970.

Les collections

Deux expositions permanentes sont présentées dans le musée.

La première présente la vie rurale dans les Alpes au XIXe siècle et la façon dont l'homme a pu s'adapter à cet environnement, et la seconde l'histoire du ski et son évolution de la Préhistoire jusqu'à nos jours.

Le musée organise également un grand nombre d'expositions temporaires d'une durée pouvant aller de six à douze mois environ et qui traitent du patrimoine régional, rural ou industriel, ainsi que de l'archéologie.

On peut y voir aussi une évocation du monastère de Sainte-Marie-d'en-Haut à travers des témoignages d'historiens et de religieuses proposant une redécouverte des lieux et une meilleure compréhension de la vie monastique ainsi que de l'engagement et des renoncements qu'elle impose.

Le Plan

Poster un commentaire

Vous êtes identifier en tant qu'invité.