Les thermes d'Avène

0.0/5 Note (0 votes)

Un village de l’Hérault

Avène-les-Bains est un village et une station thermale dermatologique de l’Hérault dans la région du Languedoc Roussillon. Cette petite commune fait partie des Hauts Cantons de l’Hérault, la station se trouvant à 360 mètres d’altitude.

Trois siècles de thermalisme

L’histoire des thermes d’Avène remonte à 1736 lorsque la source d’eau thermale fut découverte : c’était la source Sainte Odile. On connaissait déjà ses propriétés curatives pour les maladies de la peau. En 1743, le Marquis de Rocozels fit construire la première station de cure thermale. 

Au XIXe siècle, les grands médecins français spécialistes en dermatologie recommandaient la station à leurs patients. Avène devint soudain de renommée mondiale lors du grand incendie de Chicago en 1871 : on est venu chercher son eau thermale pour soigner les brûlés.

La réputation de ses eaux curatives désormais bien établie, la station fut déclarée d’intérêt public en 1874 dans le traitement des maladies de peau.

À partir de 1990 jusqu’à nos jours, les bains thermaux se sont agrandis et modernisés. Un laboratoire de recherche est consacré exclusivement à l’eau thermale d’Avène.

Les soins dermatologiques

Les cures thermales d’Avène-les-Bains s’adressent à toutes les personnes souffrant de maladies de la peau telles que le psoriasis, la dermatite atopique, l’eczéma, l’ichtyose. Elles sont indiquées dans le cadre du traitement de séquelles en cas, par exemple, de brûlures ou de cicatrices post-cancer. 

Les eaux d’Avène agissent sur l’inflammation, elles apaisent les irritations cutanées et accélèrent le processus de cicatrisation. Parmi les techniques thermales, les massages pratiqués assouplissent les zones traitées : la formation de cicatrices hypertrophiques et de brides est ainsi évitée. Sur le plan psychologique, l’environnement naturel apaisant des thermes d’Avène favorise la guérison des curistes.

Le Plan

Poster un commentaire

Vous êtes identifier en tant qu'invité.